Notre stratégie ?

Malgré les millions d'euros et de dollars déversés sur Madagascar depuis des années, le revenu par habitant, au mieux, stagne !

Alors que la population, elle, ne demande qu'à avancer.

Aujourd'hui, globalement, quelles sont les attentes du monde rural à Madagascar ?
Les paysans nous demandent :

  • de les former et de les professionnaliser,
  • de leur trouver des intrants de qualité (semences, engrais)
  • de les aider à commercialiser leurs produits,
  • de leur trouver des capitaux pour financer les investissements et les fonds de roulement.

Bref de jouer un rôle de levier au développement.

On ne parle pas de charité, mais bien de développement durable, donc rentable.

Le monde rural malagasy ne demande qu'à intégrer l'économie de marché, comprendre comment cela marche pour mieux maitriser son avenir.

Il recherche des partenaires de confiance pour l'aider à faire les choix de filières dans lesquelles investir en formation, en terres, en intrants, en temps...
Et pour la commercialisation de ses produits, sur des bases équitables.

Madagascar, comme tout pays en développement, a des besoins énormes non satisfaits. Le marché intérieur est demandeur de produits de qualité.
Et la Réunion, Maurice... n'attendent que cela.

C'est pourquoi, depuis 2004, nous conseillons au monde rural de faire une chose simple : Produire ce qui est déjà vendu.

Répondre aux demandes des consommateurs non satisfaites, au lieu de tous cultiver des carottes et attendre qu'un collecteur peu scrupuleux passe par là pour rafler à vil prix la récolte.

Nous en avons fait notre devise.

Le Droit au Développement
Soutenez la construction de
la Ferme Z

Tous les détails

Concrètement, ZODEV applique une stratégie simple :

  • L'identification de zones de développement potentiel, notamment par ses ressources humaines et terrestres ;
  • La sélection des filières à encourager en fonction du marché, dans le cadre d'un processus participatif avec la population ;
  • L'élaboration de micro projets de production sur des bases professionnelles en collaboration avec les futurs entrepreneurs, Coopérative, Organisation Paysanne ou individu ;
  • La recherche du financement pour la formation et la mise en place du projet ;
  • Le suivi du Projet et l'aide à la commercialisation des produits sur des bases de commerce équitable, déjà au niveau local.

Il s'agit de créer des emplois et de générer de la circulation d'argent dans l'économie locale .

Chaque Projet sélectionné fait l'objet d'un Budget Investissement Zolidaire (BIZ), auquel vous pouvez participer si l'aventure vous tente.
Vous pourrez en suivre tous les développements en toute transparence ici sur notre site Internet.

Et si le BIZ ne vous branche pas, vous pouvez toujours donner votre argent au FISC, notre Fond d'Investissement et de Soutien Concret (FISC).
Ca fait drôle au départ, mais on s'y fait.

Le FISC finance une partie des investissements des Fermes Pilotes ou nos Projets sociaux comme les kits solaires ou la production de Spiruline contre la malnutrition à Vaingaindrano.